Théâtre

Théâtre

Origine de l’Option théâtre : c’est la faute aux bonnes sœurs, avec Claude Grisé

1969

Le 1er mai 1969, obtention de l’autorisation d’offrir le programme Théâtre -Interprétation dès l’automne 1969 malgré le fait que ce programme n’est pas encore élaboré par le Ministère

Implantation des programmes 561 pour l’automne 1969

  • Théâtre interprétation
  • Théâtre production

1969-1970

Autorisation officielle de la DGEC d’offrir les programmes de théâtre

1971-1972

L’Option Théâtre professionnel est toujours logée à la Commission de formation professionnelle en attendant la construction de son nouvel édifice

1975-1976

Difficultés de recrutement dans ces programmes

Le 7 mars 1976, l’Option théâtre inaugure la salle Léon-Ringuet avec la pièce Salem 1692 dans une mise en scène d’Yves Massicotte; Yves Jacques fait partie de la distribution.

1981-1982

Adoption d’une proposition par la Commission pédagogique obligeant les étudiants de théâtre à suivre les cours complémentaires et les cours d’éducation physique

1982-1983

Analyse de la situation actuelle des programmes de l’Option théâtre et des perspectives futures. Une demande pour l’obtention d’une quatrième année post-dec est formulée à la DGEC.

1985-1986

Révision provinciale du programme de Théâtre et établissement d’une concertation entre les institutions de formation théâtrale qui auront des implications concrètes, dont la création d’activités de financement

1987-1988 et 1988-1989

L’enseignement du théâtre professionnel est à l’ordre du jour de la Commission pédagogique.

1989-1990

Le secteur production de l’Option théâtre réalise une importante maquette afin de commémorer le 150e anniversaire de la Fondation Aline-Letendre de l’Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe.

Les finissants de la promotion 1989-1990 (interprétation) transportent leur dernier exercice public « Documentaire » à la salle Fred-Barry de la Nouvelle Compagnie théâtrale pour une série de six représentations.

Louise Lussier, enseignante, reçoit (mars) une bourse de 10 000 $ lors du gala MetroStar. Son projet est sélectionné parmi 63 projets. 

1990-1991

Sujet du plan de travail de la Commission pédagogique : une année préparatoire en Théâtre Interprétation

1994-1995

Inauguration du bloc J (19 août 1994) qui dessert, notamment, les programmes de Soins infirmiers, Théâtre et Exploration théâtrale.

Automne 1996

Implantation du programme révisé par compétences

1998

Implantation du programme révisé par compétences en Théâtre Interprétation

2000-2001

Révision des deux programmes de Théâtre professionnel et modification des grilles de cours afin d’étendre la formation sur quatre ans

2002-2003

Implantation du programme révisé en Interprétation théâtrale

Des étudiants et un professeur de Production théâtrale, Jean-Charles Martel, participent à un stage de trois semaines au Nicaragua. L’objectif : apprendre, d’une part, des techniques de fabrication de masques nicaraguayens et, d’autre part, transmettre leur savoir-faire sur les techniques apprises au Cégep. Quelques étudiants d’autres programmes participent aussi à ce stage.

2004-2005

Évaluation du programme Interprétation théâtrale

2005-2006

Démarche d’auto-évaluation du programme Théâtre production

2006-2007

Rapport d’autoévaluation du programme Théâtre production – sujet traité à la Commission des études

Jean-Philippe Baril-Guérard, étudiant en Interprétation théâtrale, remporte le concours intercollégial d’écriture dramatique l’Égrégore, le seul prix attribué au Québec dans le cadre de ce concours.

2007-2008

Rapport d’autoévaluation du programme Théâtre production et plan d’action – sujet traité à la Commission des études

2008-2009

Stage de solidarité internationale au Honduras réalisé par des étudiants de Production théâtrale. Ce stage consiste à offrir, aux jeunes de la ville de Tela, des ateliers de théâtre comme décors, costumes etc. en vue de préparer le défilé de la fête nationale et des représentations théâtrales. 

2010-2011

(Été 2011) Un spectacle de rue En quincontes est présenté en France par un groupe composé de onze étudiants en Interprétation théâtrale et de trois étudiants de Production théâtrale du Cégep. Ce projet de stage intitulé Proj’acteur leur permet de suivre des formations complémentaires à la leur et d’assister à des représentations artistiques.

2011-2012

(Mars 2012) Octroi, par le Conseil d’administration de la Caisse Desjardins de la Culture, d’une bourse de 3000 $ à des finissants en Interprétation théâtrale. Ces derniers se sont constitués en une jeune compagnie de théâtre de la relève qui se produira à Montréal.

2012-2013

Les finissants de l’École de théâtre sont les Lauréats 2012 du concours Forces Avenir dans la catégorie Projet engagé par excellence avec leur projet Proj’Acteur.

Daniel Fortin, enseignant, reçoit le Prix Gaston-Roux pour la conception des costumes dans L’École des femmes (TNM).

2013-2014

Évaluation du programme Interprétation théâtrale (CE)

Le 17 décembre, Ginette Morin, directrice adjointe aux études du Cégep, reçoit des mains de Jacques L’Heureux, président du conseil d’administration de la Caisse de la Culture, une bourse de 3 000 $. Cet argent vient soutenir les étudiants de troisième année en Interprétation théâtrale dans leurs démarches de recherche d’emploi à la fin de leurs études. 

2015-2016

L’école de théâtre du Cégep ainsi que quatre autres écoles de théâtre de la région montréalaise fêtent le 40e anniversaire du Théâtre de La Manufacture à la salle La Licorne. Ainsi, les 30 novembre et 1er décembre, une quarantaine d’étudiants de l’École de théâtre du Cégep invités à présenter un spectacle foulent les planches de La Licorne.

La CE recommande au CA l’adoption du rapport d’évaluation du programme de Théâtre production.

2016 (mai- juin) 

Must go on, une collaboration Québec-France réunissant l’Académie de l’Union-École supérieure professionnelle de théâtre du Limousin, Les Escales Improbables, l’Usine C de Montréal et l’École de théâtre du Cégep. Représentations par les deux écoles de théâtre au Québec et en France. Écrit et mis en scène par Nathalie Fillion.

2017 (avril)

Kassandra Blouin, étudiante en Interprétation théâtrale au Cégep, participe avec son équipe au « Mondial d’impro junior 2017 » qui se tient en France. Une finale impressionnante y est disputée.